L’hyperautomatisation : une transition à partir de l’automatisation

Au vu de la pandémie COVID-19, il est maintenant clair que l’automatisation élimine les blocages qui peuvent affecter dangereusement les secteurs et les vies. Cette pandémie est peut-être la prise de conscience dont nous avions besoin pour insister sur l’hyperautomatisation, car elle permet, tôt ou tard, aux entreprises comme aux décideurs, de proposer plus de services aux parties intéressées.

Ces dernières années, l’automatisation robotisée des processus (RPA) a gagné en notoriété, positive ou négative. Certains prétendent que la RPA provoque une réduction du travail en automatisant des tâches élémentaires et souvent ennuyeuses que les personnes réalisent, en général, alors que d’autres prétendent que la RPA n’élimine pas d’emplois mais ne les rend que plus faciles à exécuter.

À l'ère numérique, l'automatisation est devenue de plus en plus un objectif pour beaucoup d’entreprises

Plusieurs entreprises sont en pleine transformation numérique et beaucoup recherchent, à cette fin, les preuves de concept (ou PoC) de la RPA. La bonne approche RPA conduira facilement à l’efficience, à une réduction de coûts et à des synergies ; ce qui explique pourquoi la RPA est si courante.

Elle est particulièrement intéressante du côté logistique d’un marché, car elle élimine les blocages et accroît l’efficience. Un « bot » (un logiciel qui assume les fonctions d’un agent humain) est bien plus puissant, accessible et, pour ainsi dire, moins propice aux erreurs qu’un homme.

Les organisations analysent les procédures de base pour  l’automatisation et cherchent des moyens pour augmenter la fidélité du client, le délai de commercialisation et le retour d’investissement à l’aide du support TI et des équipes commerciales. Lorsqu’une preuve de concept (ou PoC) est efficace, il est courant de vouloir automatiser davantage de processus à l’aide de la RPA.

La pratique croissante consistant à associer plusieurs composants logiciels

La RPA ayant prouvé son efficacité, allons-nous nous arrêter là ? L’objectif est de créer un mécanisme de prise de décision qui est constamment activé par l’intelligence artificielle (IA). Qu’est-ce qui distingue ce mécanisme de la RPA ?

En général, la RPA exige un seul composant logiciel lorsqu’elle est conçue à partir d’un cas d'usage, alors que l’hyperautomatisation implique l’intégration de plusieurs composants. Dans un même projet, DocDigitizer aidera par exemple un partenaire technologique à fusionner l’extraction de processus, les bots et la plateforme d’automatisation du traitement. En tant que service API, nous utilisons une plateforme « d’automatisation intelligente ». Dans ce schéma, DocDigitizer implique l’usage d’apprentissage automatique en conjonction avec un moteur intelligent IA afin de concevoir des flux de travail automatisé d’extraction de données qui fournit (presque) 100 % de résultats exacts. Ainsi, nous sommes en mesure d’octroyer à nos clients plus de contrôle sur leurs systèmes de données.

hyperautomatisation

La prise de décision est accélérée par l’hyperautomatisation

En conséquence, l’hyperautomatisation implique l’association de technologies émergentes, telles que la RPA, l’IA, le deep learning et l’extraction de processus en vue de simplifier les opérations d’une manière qui surpasse de loin l’automatisation traditionnelle. Outre l’hyperautomatisation, d’autres expressions à la mode pour ce terme incluent l’automatisation automatisée de processus et l’automatisation intelligente de processus. Autrement dit, l’hyperautomatisation est l’association des systèmes d’automatisation pour augmenter les capacités humaines et réduire les taux d’erreur.

Compte tenu du fait que les données et les observations sont accessibles plus facilement et peuvent être utilisées dans le cadre d’une prise de décision plus précise et plus rapide, l’hyperautomatisation permet à l’entreprise d’avoir une gestion commerciale plus flexible. Des corrélations dans les données saisies peuvent être détectées et sont converties en observations à l'aide d'algorithmes.

En outre, il existe quelques points particuliers à prendre en compte, tels que les critères légaux. Toutefois, des synergies seront réalisées en rationalisant et en adoptant une approche systématique pour les opérations en vue de trouver des options adaptées pour respecter ces critères.

Tout au long de la pandémie, DocDigitizer a travaillé sans répit pour fournir un support aux organisations dans le cadre de leurs initiatives d’automatisation. Par exemple, nous avons partiellement automatisé les processus d’exclusion de crédit d’une importante banque portugaise afin de l’aider à traiter une augmentation massive de la demande. En conséquence, les clients finaux de la banque ont bénéficié de délais de traitement plus rapides, d’une utilisation plus aisée des services et d’une opérabilité globale plus fiable. Nous avons également rationalisé les services d’aide financière pour une importante banque portugaise afin de réduire les coûts et d’améliorer le service client, ainsi que les services relatifs aux prêts pour une banque portugaise au moyen du Plan de protection du salaire.

Le principe de l’hyperautomatisation dans son ensemble

L’hyperautomatisation présente de nouveaux obstacles au secteur TI en associant plusieurs éléments sous un terme global. Les organisations devraient également compter sur des technologies qui peuvent communiquer entre elles. L’interopérabilité ou la simplicité avec laquelle les composants logiciels peuvent interagir entre eux, est, plus que jamais, déterminante.

Cela implique également que d'éventuelles mises en œuvre technologiques devraient, non seulement, être modulaires et faciles à utiliser, mais également capables d’être mises en œuvre au sein de la structure de l’hyperautomatisation. Ce que l’on appelle les solutions « prêtes à l’emploi » qui collectent des données à partir de sources différentes et qui utilisent des API, sont incontournables car, plus on analyse effectivement des données, plus nous sommes en mesure de développer des avantages concurrentiels. Malgré ces problèmes, les bénéfices de l’hyperautomatisation sont nombreux.

hyperautomatisation

Utiliser l’hyperautomatisation pour aider à s’adapter, récupérer et se réinventer pendant la pandémie

Lors de périodes imprévisibles telles que la pandémie, il est vital de traiter rapidement les obstacles et de prendre des décisions réfléchies. Cela devient possible si les entreprises sont impliquées dans l’hyperautomatisation et si elles gèrent avec efficience leurs données et processus. De nos jours, la technologie est une composante essentielle des chaînes d’approvisionnement et des organismes privés. La pandémie met l’accent sur l’importance de la chaîne d’approvisionnement de la technologie en répondant aux exigences modernes. L’harmonisation de produits tels que les solutions d’hyperautomatisation, les technologies en nuage, les réseaux gérés et une cybersécurité globale intègre entièrement une chaîne d’approvisionnement efficiente de la technologie.

Alors que les organisations cherchent à rebondir et à se réinventer en relevant plusieurs défis posés par la pandémie, le renfort de la chaîne d’approvisionnement de la technologie est une situation avantageuse pour tous les intervenants impliqués. Les clients finaux peuvent être servis plus rapidement, les stratégies relatives aux produits et aux nouveaux clients peuvent être développées et une plus grande productivité peut être atteinte à des coûts opérationnels plus réduits. DocDigitizer aide les intégrateurs de système et d’autres partenaires de la technologie à conseiller leurs clients justement dans ces domaines.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’hyperautomatisation, téléchargez notre e-book

Doculator

See how much you could be saving!

Do you know how much your current document processing is costing you?